Qui est Karine de Falchi ?

La première fois que j’ai mis un pied sur un plateau, j’avais 15 ans, c’était sur « H », la sitcom de Canal+ avec Eric, Ramzy, Jamel ou encore Jean-Luc Bideau. Cette série était révolutionnaire en France car les techniques de tournage, d’écriture et d’organisation venaient tout droit des Etats-Unis. En effet, l’un des créateurs, Kader Aoun, était parti observer Outre Atlantique la manière de faire de Marta Kauffman, la créatrice de « Friends ». Première expérience pour moi et j’ai su… je voulais travailler en plateau, mettre en scène et créer des histoires, des séries !

 

Bien entendu, le chemin est long avant de pouvoir se lancer avec un beau projet de série pour le présenter à un producteur... surtout à 15 ans ! Alors, après des études d’audiovisuel au Canada, j’ai multiplié les expériences et développé mon côté touche-à-tout.

 

J’ai tout d’abord agrémenté mes études canadiennes par une formation d’assistante réalisateur, ce qui m’a permis d’intégrer de nombreux plateaux en tant que 3ème assistante ou renfort (3ème assistante de manière occasionnelle). J’ai ainsi travailler sur « Bambou » (Didier Bourdon), « Erreur de la banque en votre faveur » (réalisé par les scénaristes de « La Vérité si je mens »), « Gardiens de l’ordre » (Nicolas Boukhrief) ou encore « Monte Carlo » (produit par Nicole Kidman) pour ne citer que ces films.

 

Je me suis ensuite intéressée à la radio et j’ai rejoint l’équipe de la matinale de RFM pendant 2 ans. La nuit je co-écrivais les textes de Jean-Luc Reichmann et je l’assistais pendant le direct de 6H à 9H tous les matins. Véritable challenge pour moi, non seulement au niveau de l’écriture et de la forme, puisqu’il fallait écrire des infos existantes avec un axe humoristique ou une touche de bonne humeur, mais aussi au niveau du ton étant donné que les textes étaient dit par un homme d’une quarantaine d’année. Durant la 2ème année de radio, j’ai eu en plus la responsabilité de m’occuper et de développer le blog de cette matinale. C’est à ce moment là que j’ai commencé à filmer les coulisses de la radio et donc à me servir d’une caméra, ce qui m’a entraînée par la suite à devenir JRIM (journaliste reporter d’images monteuse).

 

Pendant quelques temps, je me suis donc baladée avec caméra, micros, lumières pour réaliser des interviews pour différentes chaînes de télé comme « Filles TV », « NT1 » et « NRJ12 ». Ces multiples expériences m’ont amenée à la réalisation de 2 clips pour Matt Houston (album « Papa est back »).

 

Par la suite, j’ai eu l’opportunité d’être réalisatrice en régie sur une chaîne de télé africaine/gabonaise, « Télésud », basée à Paris dans les locaux de Cognac Jay. Petite chaîne, petit budget, je gérais tout : les caméras plateaux via des remotes, le fond vert, les micros, les lancements sujets, les synthés (noms des personnes en incrustation)… Je m’occupais des directs, de certaines émissions enregistrées, du JT et des duplex. Je réalisais également les sketchs de l’humoriste de la chaîne et participais à leur écriture.

 

L’expérience suivante a été bénéfique, car tel un « showrunner » à l’américaine, je me suis retrouvée à la tête d’une émission quotidienne musicale sur France Ô (groupe France Télévisions) intitulée « Ô rendez-vous ». Je m’occupais de l’émission de A à Z, à savoir de la programmation, des fiches animateur, du booking du lieu, des équipes, de la récupération des éléments (livres, DVD, CD…), du tournage, de l’oreillette animateur, de l’organisation, parfois des traductions, du montage et de la remise des PAD (Emissions prêtes à diffuser) au diffuseur. Chaque émission de 52 minutes avait 4 à 6 invités et 3 lives.

 

De France Ô, je suis passée à TF1 en intégrant la production d’Arthur sur diverses émissions (« Vendredi tout est permis », « Stars sous hypnose », « Le 31 tout est permis »…) et en revenant à la série et à la mise en scène ! J’ai travaillé sur une cinquantaine d’épisodes d’« Au nom de la vérité », format 26 minutes, en tant qu’assistante réalisateur et scripte.

 

Parallèlement j’ai commencé à développer des projets, des émissions de flux, de divertissement et de séries ! En parlant de séries d’ailleurs, mon premier livre « Ecrire la bible d’une série télé » sera édité chez Eyrolles le 1er avril 2016 dans leur collection « Les Ateliers d’écriture ».

 

15 ans après mon stage sur « H » et mes rêves plein la tête, j'ai développé « Vol 69 » une série digitale déjantée sur le milieu de l’aviation, pour toute la famille (ou pas !) à prendre au 69ème degré, bien évidemment !